Home / Décryptage / 52% des 15-18 ans favorables à l’application de la loi islamique partout

52% des 15-18 ans favorables à l’application de la loi islamique partout

Captain Harlock
Démocratie Participative
03 mars 2021

Prononçons l’oraison funèbre de la république française, de la laïcité et d’un siècle et demi d’athéisme maçonnique. Il n’y a pas d’alternative au vu du nouveau sondage commandé par les juifs inquiets de la LICRA qui confirme que le Grand Remplacement a pour premier effet de remplacer.

Djellabas et voiles islamiques sont massivement plébiscités dans tous les services publics, que ce soit pour les fonctionnaires ou les élèves.

Le décalage est massif entre la nouvelle génération, qu’elle soit allogène ou déjà totalement bougnoulisée culturellement, et la population française. Et en fait, irréversible.

Le point intéressant dans ce sondage, c’est qu’il intègre la dimension raciale.

Les non-Blancs revendiquent très massivement l’instauration de la loi coranique dans tous les corps de l’Etat, à 79%. Cependant, la moitié de la jeunesse blanche est déjà si bougnoulisée qu’elle se déclare à 49% favorable à l’application de la charia.

Un des éléments centraux de la loi coranique est bien sûr l’interdiction de critiquer l’islam, de près ou de loin. Là aussi, plébiscite en faveur de la censure la plus stricte, à 52%.

Les jeunes Blancs traînent un peu plus des pieds mais ils sont tout de même 36% à exiger la déférence la plus solennelle vis-à-vis de l’auguste personne du prophète de l’islam, contre 64% pour les allogènes.

En soi, ça ne change pas grand chose. Les juifs nous interdisent déjà de parler de tout, à commencer par ce concept étrange d’holocauste.

Notez qu’il s’agit ici des lycéens, donc d’adolescents de 15 à 18 ans.

Il ne faut pas perdre de vue que c’est la photographie ethno-culturelle et religieuse des maternités de la période 2006-2009.

Aujourd’hui, avec 44% de naissances allogènes dans les maternités françaises, vous pouvez d’ores et déjà vous faire une idée de ce que donnerait un tel sondage en 2040. Ce sera 75 ou 80% des lycéens qui exigeront que la loi islamique soit strictement appliquée dans les établissements de France et de Navarre.

Face à ça, vous avez deux options.

Première option : l’option Polony

« Il faut revenir à l’assimilation »

Encore connue sous le nom « d’option sale prof verbeuse dénuée de pertinence ». Cette option consiste à se lamenter avec gravité sur « l’école républicaine bradée » tout en invoquant superstitieusement le souvenir ému de Jules Ferry pour « mieux intégrer les enfants de la République » Mamadou et Abdelkader en espérant que ça ira mieux, ne serait-ce que pour vendre du papier à des Boomers séniles.

Qu’il soit impossible d’assimiler des masses plus nombreuses que soi-même ne doit à aucun moment vous effleurer l’esprit. Vous êtes inquiet mais optimiste, même si vous n’avez pas la moindre idée du pourquoi ni du comment. Vous êtes toutefois défoncé au Prozac tous les jours.

Deuxième option : l’option Hitler

« Il faut plus de wagons »

De loin la plus joviale et la plus pragmatique. Finis les grandioses projets de domestication des millions d’algériens haineux et de nègres stupides qui seront en France, en 2050, 30 millions. Place au froid réalisme racial et à la stricte politique séparatiste. Toute votre activité intellectuelle consiste à trouver le meilleur moyen de ne pas payer d’impôts, à contourner la carte scolaire, à vivre au contact de la nature, loin des Français de papiers, pépites de la République. Vous avez fini par réaliser que les islamistes sont la meilleure chose qui pouvait arriver à la France depuis l’Occupation : sans eux, ce serait un bain juif infâme de mulâtres patriotes.

Votre haine raciale et votre envie obsessionnelle d’anéantir la démocratie est votre carburant du matin, celui qui vous met un large sourire sur les lèvres. Votre entrain fasciste fait l’admiration de vos proches qui vous demandent votre secret pour rester jeune.

Vous dites très, très (très) fréquemment le mot « nègre » pour exprimer cette jovialité hitlérienne qui vous permet de garder votre équilibre mental et de vous jouer de tous les obstacles. Vous faites tomber une bouteille ? « Putain de nègre ! » est la formule qui fait de l’incident une source de joie simple et authentique.

Miracle : plus de maux de tête, votre pas est léger, l’anxiété s’est évanouie, la moindre vue d’un juif médiatique vous fait hurler un tel torrent d’injures et de menaces qu’on jurerait être au Congrès de Nuremberg en 1934. Vous débordez de projets : vous retapez une maison, vous faites de la mécanique, vous appartenez à la confrérie de la saucisse locale, vous rêvez la nuit d’énormes fosses communes.

Des pans entiers de la France sont bougnoulisés, négrifiés, thermonucléarisés ? Vous vous en foutez suprêmement car, désormais féroce hitlérien, vous ne comptez plus en kilomètre carré mais en Blanc.

Franchement, c’est vite vu.

Commentez l’article sur EELB.su