Home / Décryptage / La Commission Européenne annonce un passeport sanitaire numérique pour toute l’UE

La Commission Européenne annonce un passeport sanitaire numérique pour toute l’UE

Captain Harlock
Démocratie Participative
02 mars 2021

Après l’annonce par Macron de l’instauration prochaine d’un passeport intérieur dit « sanitaire », l’UE prépare un plan similaire à l’échelle du continent entier.

Ouest-France :

L’Union européenne proposera en mars un projet de législation sur un passeport vaccinal électronique, a annoncé lundi 1er mars 2021 la présidente de la Commission européenne Ursula von der Leyen, pour lutter contre la propagation de l’épidémie de Covid-19 sur le continent.

La semaine dernière, les chefs d’État et de gouvernement de l’UE sont convenus de travailler sur des passeports de vaccination pour les citoyens du bloc ayant reçu un vaccin contre le Covid-19.

Plusieurs pays – au premier rang desquels la Grèce et l’Espagne – poussent pour une adoption rapide d’un passeport vaccinal valable dans l’ensemble de l’UE afin de permettre à nouveau les voyages entre les pays membres et relancer le tourisme.

Vous ne pourrez plus quitter le pays où vous vous trouvez sans avoir été vacciné par Big Pharma, l’accès aux aéroports, au départ comme à l’arrivée, étant conditionné par la vaccination.

Si on y ajoute le passeport intérieur pour aller au restaurant, au bar, à la piscine, à un concert ou pour emprunter les transports en commun, c’est la fin officielle de la liberté anthropologique de se déplacer. D’ici un an, la résidence surveillée sera la norme pour toute l’Union Européenne à un détail près : plus un pays sera contrôlé par les juifs, plus les autorités seront zélées dans l’application de cette surveillance.

La France est indéniablement le laboratoire avancé de cette entreprise d’anéantissement culturel pensée et voulue par les juifs.

Des villes repeuplées de hordes d’afghans et de soudanais errants, l’état de siège permanent, Hanouna à la télévision à perpétuité, une police politique juive détournant des volumes énormes d’argent public pour surveiller et traquer le moindre signe d’insoumission des goyim, le chômage, la pauvreté, le déclassement.

Tout ce que je prophétise depuis des années a été mis en place en une année et ce n’est que le début.

Je ne suis pas mécontent d’avoir dit tout ce que j’avais à dire.

Il y a cinq ans, on me prenait pour quelqu’un de cliniquement fou. Maintenant, tous les goyim stupides qui hurlaient avec les juifs ont leurs vies détruites, prisonniers comme les autres de leur paradis sur terre hébraïque. Ils peuvent toujours aller mendier auprès de leurs maîtres un sursis, cela ne les sauvera pas.

Commentez l’article sur EELB.su